C’est en 1982 que j’ai débuté dans le métier. Après avoir passé la première année dans une entreprise qui s’occupait essentiellement de bracelets de montres, je me retrouve chez William Gurtner, à Genève. C’est dans cet atelier que j’ai appris ce métier et le plaisir du travail bien fait, minutieux et que j’ai obtenu mon CFC, LE graal.
Un virage professionnel m’a amenée à quitter le monde de l’artisanat, mais tout au long de ces années, je me suis appliquée à faire des bricolages en tout genre. J’ai toujours aimé le travail manuel et c’est tout naturellement que j’ai recommencé la maroquinerie.
Je me suis quand même demandée si j’en étais encore capable.. eh bien c’est comme le vélo.. le guidon tourne un peu au carré au début, mais on prend vite confiance et on est grisé par les sensations! Grisée, je le suis… un petit modèle par là, un patron existant (Merci Sacôtin), un compliment sur le travail fait.. je me relance, et encore.. et j’en arrive à faire mes propres modèles.
Actuellement je reste limitée à certaines matières, n’ayant pas les machines et l’outillage adapté au travail du cuir, mais j’y viens.. il suffit d’un peu de patience…
De la patience il en faut aussi pour la réalisation des commandes. Je travaille à 100% dans une entreprise et m’occupe de mes créations en dehors, à titre de loisirs. Donc évidemment, je prends le temps pour bien faire les choses et forcément, il y a un délai. Comme dirait une copine, tout doit être fait trop vite à l’heure actuelle et c’est agréable de retrouver du temps pour faire les choses et d’avoir le plaisir d’attendre un objet convoité.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*